A+ A-

Propos d’automne

PROPOS D’AUTOMNE
Louis Patenaude, président de l’APMAQ

TROIS ACTIVITÉS

Trois activités importantes ont ponctué l’automne de l’APMAQ. Il y eut d’abord notre congrès, en forme abrégée, à Trois-Rivières, le dimanche 20 septembre, au cours duquel le prix Robert-Lionel-Séguin a été décerné, puis un repas gastronomique au bénéfice de l’APMAQ qui eut lieu au magnifique Manoir Maplewood de Waterloo suivi, le lendemain, de la célébration du 10e anniversaire du prix Thérèse-Romer en présence et avec la participation de madame Romer. Les trois activités ont connu un vif succès auprès des participants. Elles sont représentatifs de la phase de mutation dans laquelle l’APMAQ est engagée ; en effet, le repas constituait une activité de financement, ce qui est encore nouveau pour nous et les deux remises de prix, en donnant lieu à des activités distinctes, reflétaient notre volonté de multiplier nos rencontres. Tous les commentaires au sujet de ces activités seront reçus avec intérêt par le Conseil d’administration.

UNE ÉTAPE DÉCISIVE

Comme il a été dit, lors de l’Assemblée générale tenue à Trois-Rivières le 20 septembre dernier, l’APMAQ est entrée de plein pied dans le programme Mécénat Placement Culture du Conseil des arts et des lettres du Québec en y effectuant son premier dépôt auquel le gouvernement ajoutera les fonds d’appariement prévus. Ce sont les dons généreux des membres qui ont rendu cette démarche possible. L’APMAQ tient à exprimer à tous les donateurs sa plus vive reconnaissance. Il s’agit là d’une étape décisive pour l’avenir matériel de notre Association.

UNE TABLE DE CONCERTATION

Une table de concertation a été mise en place au cours de la dernière année en vue de favoriser les relations entre les organismes dotés d’un mandat en patrimoine bâti à l’échelle du Québec. Il s’agit d’une initiative de l’Association des moulins du Québec (AMQ). Le but des organismes membres est de se mieux connaître les uns les autres et de discuter des grands enjeux liés à la sauvegarde du patrimoine. C’est ainsi que lors de la réunion du 27 octobre, on s’est penché sur la délicate question du statut professionnel des artisans et de la transmission des savoir-faire traditionnels en matière de restauration du patrimoine bâti. Le Conseil des métiers d’art du Québec et d’autres experts en la matière y participaient. Parallèlement, une consultation a été menée durant l’été sur ce sujet par la Commission de la construction du Québec (CCQ). C’est une question à laquelle l’APMAQ a toujours accordé une importance primordiale et La Lucarne y reviendra lorsque la CCQ aura fait connaître ses conclusions.

AUTO-DÉFENSE EN PATRIMOINE

Notre Comité de sauvegarde a mis au point un guide d’auto-défense en patrimoine dont on trouvera copie dans le présent numéro de La Lucarne. Le guide s’adresse à toute personne qui entreprend de préserver un bâtiment patrimonial en péril. On peut se procurer des exemplaires au bureau de l’APMAQ.

LES VISITES DE L’ÉTÉ 2016 – S’ANNONCENT DÉJÀ

L’APMAQ vous invite à Warwick le 29 mai, à Saint-Pierre-les-Becquets le 26 juin, à Saint-Ours le 10 juillet, à Saint-Henri-de-Lévis le 28 août. Vous pouvez dès maintenant vous procurer un abonnement pour la saison. En attendant, je vous présente tous mes meilleurs vœux pour Noël et la nouvelle année.

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.