A+ A-

L’architecte à la rescousse

des maisons anciennes

Marie-Josée Deschênes, architecte

En 2009, un projet-pilote intitulé La Clinique d’architecture patrimoniale en Chaudière-Appalaches (CAP CHA), programme d’aide-conseil en restauration patrimoniale, a été mis en place dans quatre MRC : Appalaches, Bellechasse, Lotbinière et Robert-Cliche. Ce projet-pilote (2010-2014) avait pour objectif d’aider les propriétaires de maisons ancestrales à mieux connaître les joyaux qu’ils ont en main. Il s’agissait aussi de les outiller pour qu’ils puissent adapter leurs maisons ancestrales à leurs besoins contemporains (recyclage, agrandissement, changement d’usage, restauration, entretien, etc.). Il s’agissait aussi de mettre en valeur ces maisons selon les règles de l’art en matière de restauration patrimoniale (Conférence régionale des élu(e)s, CRÉ 2010).

La Clinique d’architecture patrimoniale s’est avérée un outil fort intéressant pour la région. Ce programme d’aide-conseil à moindre coûts a également permis de faire connaître la profession d’architecte. En effet, dans la plupart des cas, les propriétaires n’ont pas recours aux services d’un architecte pour les orienter dans leur projet. Les architectes sont pourtant bien outillés pour accompagner les propriétaires de maisons anciennes afin de concevoir leurs projets, réaliser les plans et devis et gérer les chantiers. C’est avec la collaboration de l’équipe de professionnels de ma firme, Marie-Josée Deschênes architecte inc., que j’ai personnellement assuré la gestion de ce projet-pilote où plus de 200 maisons ancestrales, réparties dans les quatre MRC, ont été expertisées. Fondée en 2006, ma firme, est l’une des rares firmes québécoises spécialisées dans la restauration de bâtiments patrimoniaux et la gestion de sites patrimoniaux.

LES SERVICES DE L’ARCHITECTE

L’architecte est un professionnel formé et qualifié pour concevoir ou modifier le bâti, qu’il soit nouveau ou ancien, mais qui, dans tous les cas, participe aux paysages qui composent les villes et les villages.

L’architecte offre des services-conseils personnalisés comme en ont témoigné les nombreuses rencontres tenues dans le cadre du programme CAP CHA. Les participants ont donc retenu les services de l’architecte pour concevoir leurs projets d’agrandissements, de modifications ou de restauration de leurs résidences patrimoniales.

La première étape d’une bonne relation entre un propriétaire et un architecte, peu importe l’envergure du projet, consiste à bien comprendre les besoins du propriétaire, qu’ils soient à court ou long terme. Les besoins en gestion de l’espace, en efficacité énergétique, en entretien de composantes ancestrales ou en correction de problèmes doivent faire l’objet des premières discussions essentielles à la bonne marche d’un projet.

ESQUISSES ARCHITECTURALES

Notre équipe a réalisé, sous forme d’esquisses, de nombreux projets d’agrandissement et de restauration en harmonie avec le caractère patrimonial des maisons visitées. Puisque la conception architecturale est un geste de création, chaque professionnel travaillait à sa façon ; certains préféraient le dessin à main levée et d’autres, les modélisations numériques.

CONSEILS ET AUDITS TECHNIQUES

Les conseils techniques donnés sur place par l’architecte ont pris la forme d’audits techniques succincts décrivant l’état de chaque composante architecturale. Ce diagnostic permet alors de dresser le portrait des interventions à prioriser pour assurer la pérennité de ces trésors architecturaux. Une évaluation budgétaire des travaux à réaliser a permis aux propriétaires de mieux structurer leurs plans d’entretien.

Les inquiétudes de propriétaires soucieux de préserver le cachet de leurs maisons anciennes sont multiples mais souvent, ce sont les mêmes questions qui reviennent.

En voici quelques-unes :

  • Comment assurer l’étanchéité des fondations ?
  • Comment améliorer l’efficacité énergétique de la maison sans compromettre son caractère patrimonial ?
  • Vaut-il-mieux privilégier les matériaux d’origine ou de substitution ?

Ce sont là des questions auxquelles un architecte est habilité à répondre. Ses conseils portent non seulement sur l’esthétique du bâtiment, mais aussi sur des aspects techniques de la restauration patrimoniale.

GESTION DE PROJET

Le propriétaire peut aussi déléguer à l’architecte la surveillance générale du projet afin que le travail fourni par l’entrepreneur et les sous-traitants soit conforme à ses attentes. L’architecte, en tant que membre d’un Ordre professionnel est soumis à un code de déontologie et bénéficie d’une assurance responsabilité. Il a donc toute la compétence nécessaire pour veiller à la mise en œuvre de projets de petite ou de grande envergure. Habile dans la gestion des chantiers, il peut assurer un projet optimal, durable, fonctionnel et harmonieux : un projet de qualité quoi !

Le concept de Clinique d’architecture est donc à diffuser puisqu’il favorise la qualité des pratiques de restauration de bâtiments patrimoniaux tout en démystifiant le métier d’architecte auprès des propriétaires de maisons anciennes.

Et s’il y avait une Clinique d’architecture patrimoniale dans votre région ?

2016a

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.