A+ A-

2015 – Une année riche en anniversaires pour les organismes en patrimoine

L’APMAQ, fondée en 1980, fête donc cette année ses 35 ans. Notre association fait partie des sept organismes en patrimoine qui célèbrent également cette année un anniversaire important. Au cours des années soixante-dix, la population prend conscience de la valeur de son patrimoine et constate en même temps que des menaces pèsent sur son avenir, ce qui sera le ferment à l’origine de la création de plusieurs groupes de défense et de valorisation du patrimoine.

Le Salon des métiers d’art du Québec fête cette année ses soixante ans. Le Conseil des métiers d’art du Québec qui chapeaute ce salon à Montréal de même que Plein Art à Québec en plus d’une boutique dans ces deux villes a été fondé par la suite, soit en 1990, et fête donc ses 25 ans. Une section a été créée à l’intérieur du Conseil en 2011 pour regrouper et représenter les artisans en architecture et bâtiment. La demande d’artisans de tous les métiers du bâtiment est croissante avec le vieillissement de notre patrimoine architectural. Assurer la relève par la formation et le compagnonnage et l’accès aux chantiers de restauration sont deux grands défis pour cette organisation dont France Girard est chargée de projet depuis sa création.

La Fondation Héritage canadien du Québec qui possède 15 sites patrimoniaux et naturels à travers le Québec fut fondée officiellement il y a 55 ans par des mécènes soucieux du patrimoine. Ils se sont départis depuis leur fondation d’environ 10 sites cédés à des institutions gouvernementales ou vendus à des particuliers. Leur première intervention fut l’achat en 1956 de la maison Hurtubise, sur la Côte Saint-Antoine à Montréal, alors vouée à la démolition. Le président actuel est John Molson (non lié à la famille propriétaire de l’équipe des Canadiens) et le directeur général, Jacques Archambault.

La Fédération Histoire Québec qui fête ses cinquante ans fut fondée en 1965 suite à une suggestion de Rodolphe Fournier à la Société historique de Montréal. Celle-ci convoqua de nombreuses sociétés d’histoire à une assemblée de fondation dans le but de les regrouper, de promouvoir une plus grande coopération et de favoriser la recherche. La Fédération accroît graduellement ses activités : la revue Histoire Québec apparaît en 1990, le Comité patrimoine en 1998 et les Éditions Histoire Québec en 2001. La Fédération regroupe aujourd’hui 260 sociétés d’histoire, de patrimoine et de généalogie dans tout le Québec. Richard Bégin en est le président depuis 2005 et MariFrance Charette, la directrice générale.

Icomos Canada, la composante nationale du Conseil international des monuments et des sites, un organisme rattaché la l’Unesco a aussi été créé en 1965. ICOMOS Canada fait l’autorité au pays  en matière de philosophie et de pratique de la conservation de l’environnement bâti patrimonial. Il vise l’amélioration de la qualité des soins portés au patrimoine bâti, en encourageant la recherche et les échanges scientifiques, en sensibilisant le public aux méthodes et approches adéquates de conservation et en développant des liens avec les organisme du milieu. L’organisme est également lié à la création des sites du patrimoine mondial. Le président est l’ontarien Christophe Rivet et la secrétaire, la québécoise Eve Wertheimer.

Héritage Montréal fut fondé en 1975 par Phyllis Lambert suite à la démolition de la maison Van Horne sur la rue Sherbrooke à Montréal. Madame Lambert a créé ce groupe de pression, il y a 40 ans dans le but de sensibiliser les élus et la population à la sauvegarde du patrimoine montréalais. Robert Turgeon en est le président, Marie-Claude Landry la directrice  générale et Dinu Bumbaru, directeur des politiques en est le porte-parole depuis près de 33 ans.

Action Patrimoine fut créé sous l’appellation de Conseil des monuments et sites du Québec (CMSQ) au cours de la même année 1975 à Québec par l’architecte André Robitaille. France Gagnon-Pratte qui s’est jointe à l’organisme dix ans plus tard lui a donné plus d’ampleur et en a été l’âme dirigeante durant plusieurs années. Action Patrimoine, reconnu organisme national par le ministère de la Culture et des communications en 2015 vise à faire connaître et protéger le patrimoine bâti et les paysages culturels du Québec. L’organisme publie l’excellente revue « Continuité ». La présidente actuelle est Louise Mercier et la directrice générale, Émilie Vézina-Doré.

La Fondation du patrimoine religieux du Québec a été fondée en 1995. Elle a été précédée en 1983 par le Comité de construction et d’art sacré du diocèse de Montréal, puis par Héritage vivant en 1993 qui regroupait les différentes confessions sur le territoire de Montréal, puis par l’organisme Pierres vivantes qui en 1995, obtint un partenariat pour le financement des travaux avec le Gouvernement du Québec et étendit son mandat à l’ensemble du Québec en créant la Fondation du patrimoine religieux. Depuis 20 ans, elle a pour mission de soutenir et de promouvoir la conservation et la mise en valeur du patrimoine religieux québécois. Elle a procédé à cette fin à un inventaire de cet important patrimoine et administre un budget fourni par le gouvernement du Québec pour la restauration de bâtiments religieux. Jean-François Royal en est le président et Jocelyn Groulx, le directeur.

Clément Locat, membre du Comité de sauvegarde

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.