A+ A-

Hors des sentiers battus

Louis Patenaude, président de l’APMAQ

Le choix de ce titre s’explique par l’inscription à notre programme 2017 de quatre activités qui sortent quelque peu des habitudes de l’APMAQ.

Ateliers nouvelle formule

Au printemps et à l’automne, deux ateliers se dérouleront non pas en salle de conférence, c’est-à-dire hors contexte, comme cela a été le cas jusqu’à maintenant, mais dans une maison ancienne ou dans l’atelier d’un artisan. L’animateur procédera à des travaux de restauration nécessaires et commandés par les propriétaires. Il va sans dire qu’en raison de l’exiguïté des lieux, le nombre de personnes admises sera limité. Les détails de ces activités se trouvent en page 13. Nous évaluerons la pertinence de cette formule expérimentale selon les commentaires des participants.

Patrimoine moderne

L’automne en ses débuts nous invite à un circuit pédestre dans Outremont. Andréane Nadeau, stagiaire à l’APMAQ, nous présentera trois beaux exemples d’architecture résidentielle des années ’30 et une maison d’architecte des années ’60. Ce stage, tel qu’indiqué dans le numéro de l’été 2016 de La Lucarne, est le résultat d’un accord entre l’École de design de l’UQAM, le Centre de documentation de Docomomo1 et l’APMAQ. Cette entente prévoit, en plus de la visite, un article qu’on trouvera dans un prochain numéro de La Lucarne. Nous ouvrons ainsi notre éventail patrimonial et prenons contact avec un bâti qui, pour être plus récent, n’en possède pas moins sa valeur architecturale et identitaire. Il n’y a pas de visites d’intérieurs au programme et le nombre de participants sera limité. La visite sera ouverte aux étudiants en design et en architecture. Dans ce même esprit du patrimoine moderne, on pourra lire dans le présent numéro un article sur le ‘’Mid-Century Modern’’ et les toitures de type papillon.

1 Docomomo : Documentation Conservation Mouvement Moderne

Vers la mer

Toujours à l’automne, l’APMAQ poussera une pointe jusqu’à Mont-Joli élargissant ainsi le périmètre traditionnel de ses visites. Nous envisageons depuis longtemps de nous rendre dans cette région. Ce projet se réalisera enfin. Il s’agit d’une activité de deux jours, les samedi 23 et dimanche 24 septembre car, en plus du patrimoine mont-jolien, une promenade dans les célèbres jardins de Métis est prévue. Ici encore, il convient de réserver dans les meilleurs délais car le nombre de participants est limité.

Visites du dimanche

Parallèlement à ces activités inédites et hors-série, notre programme des visites du dimanche est loin d’être sans attraits puisque nous visiterons en mai, Montmagny et sa maison Bender, récipiendaire du prix Thérèse-Romer 2015, en juin, Batiscan, inscrit sur la liste des plus beaux villages du Québec, en juillet, Saint-Esprit qui a soulevé tant d’enthousiasme il y a deux ans qu’un retour est vivement souhaité, et en août, Salaberry-de-Valleyfield et son arrondissement institutionnel reconnu comme site patrimonial par la Ville.

Changements à l’APMAQ

Notre coordonnatrice, Sylvie Gagnon, a quitté ses fonctions le 30 décembre dernier. Pour sa part, François-Pierre Gingras a quitté le Conseil d’administration le 30 janvier dernier. Nous les remercions pour les précieux services qu’ils ont rendus à l’APMAQ et leurs offrons nos meilleurs vœux dans leurs engagements futurs.


Article tiré de La Lucarne printemps 2017 (Vol XXXVIII, numéro 2).

© APMAQ 2017. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.

 

 

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.