Prix Thérèse-Romer

Le prix Thérèse-Romer a été créé en 2005 dans le but de reconnaître la contribution des membres de l’APMAQ à la conservation d’une maison ancienne, extérieur et intérieur, c’est-à-dire d’un bâtiment qui a eu ou qui a ou encore une fonction résidentielle : manoir, école de rang, magasin général, moulin, couvent, presbytère…

La conservation peut prendre différentes formes selon la maison et son propriétaire. Il peut s’agir d’un engagement personnel à long terme, d’un sauvetage in extremis, d’un engagement financier faisant appel à des artisans qualifiés, ou d’une approche mixte, reflétant son histoire récente.

L’APMAQ reconnait l’ensemble des actions de conservation telles que défini par Patrimoine Canada 1.

La conservation comprend l’ensemble des actions ou processus qui visent à sauvegarder les éléments caractéristiques d’un lieu patrimonial afin d’en préserver la valeur patrimoniale et d’en prolonger la vie physique. Il peut s’agir de « préservation », de « réhabilitation », de « restauration », ou d’une combinaison de ces approches de conservation.

Préservation : action ou processus visant à protéger, à entretenir ou à stabiliser des matériaux existants, la forme ou l’intégrité d’un lieu patrimonial ou d’une de ses composantes, tout en protégeant la valeur patrimoniale du lieu.

Réhabilitation : action ou processus visant à permettre un usage continu ou contemporain compatible avec le lieu patrimonial ou avec l’une de ses composantes, tout en protégeant la valeur patrimoniale du lieu.

Restauration : action ou processus visant à révéler, à faire retrouver ou à représenter fidèlement l’état d’un lieu patrimonial ou d’une de ses composantes, comme il était à une période particulière de son histoire, tout en protégeant la valeur patrimoniale du lieu.

Valeur patrimoniale : importance ou signification esthétique, historique, scientifique, culturelle, sociale ou spirituelle pour les générations passées, actuelles ou futures. La valeur patrimoniale d’un lieu repose sur ses éléments caractéristiques tels que les matériaux, la forme, l’emplacement, les configurations spatiales, les usages, ainsi que les connotations et les significations culturelles.

Éléments caractéristiques : matériaux, forme, emplacement, configurations spatiales, usages et connotations ou significations culturelles qui contribuent à la valeur patrimoniale d’un lieu et qu’il faut protéger pour sauvegarder cette valeur patrimoniale.

L’état actuel de la maison est aussi considéré dans l’évaluation de la candidature. 

1 Patrimoine Canada, Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada, 2010, p. 17, consultation en ligne 

Admissibilité et critères de sélection

Sont admissibles les membres en règle de l’APMAQ depuis au moins un an au moment de la soumission du dossier. On peut poser soi-même sa candidature. Un membre peut également poser la candidature d’un autre membre avec l’accord de celui-ci.

Le bâtiment présenté doit avoir eu ou avoir actuellement une fonction résidentielle.

Le candidat doit présenter un dossier complet avec photos à l’appui avant la date de fin de candidature.

Les critères de sélection sont les suivants :

  • Approche de conservation respectueuse des qualités patrimoniales de la maison ;
  • Souci des éléments caractéristiques ;
  • Harmonie avec l’environnement naturel et bâti sous la responsabilité des candidats.

Afin de participer au mandat éducatif de l’APMAQ, il est souhaitable que le récipiendaire du Prix Thérèse-Romer ait déjà ouvert ou s’engage à ouvrir sa maison aux membres dans le cadre d’une visite guidée.

Pour vous inscrire, nous vous invitons à nous retourner votre formulaire de candidature complété en format numérique à [email protected] 

Formulaire de candidature prix Thérèse-Romer 2023.

Ce formulaire sert de guide au jury qui évalue les candidatures et présente ses recommandations au conseil d’administration de l’APMAQ qui décerne le prix Thérèse-Romer.  

Dossier de candidature

Le dossier de candidature comprend :

  • identification de la maison
  • historique de la maison
  • approche de conservation
  • description des travaux de conservation réalisés
  • impact de la conservation dans l’environnement
  • photos illustrant les démarches des candidats

Si vous avez besoin d'aide pour compléter le formulaire, consultez-nous par courriel à [email protected] ou par téléphone au 450 661-6000.

Jury

Un jury de cinq personnes dont au moins trois membres de l’APMAQ provenant de différentes régions du Québec est formé par le Conseil de l’APMAQ. Le jury étudie les candidatures et présente une recommandation au Conseil. Au moins un des membres du jury doit posséder une expérience personnelle de la restauration d’une maison ancienne. Dans le cas du prix Thérèse-Romer, le jury procédera, au besoin, à une vérification sur les lieux.

Date limite : Les candidatures doivent être soumises au plus tard le 3 avril 2023.

Liste des lauréats

Affiche des 15 ans (2005-2020) du prix Thérèse-Romer

Notes biographiques

Thérèse Romer, fondatrice de l’APMAQ.La fondatrice de lAPMAQ, madame Thérèse Romer, est née en Pologne, à Varsovie,  mais c’est en Angleterre, à la prestigieuse Université d’Oxford, qu’elle obtient un diplôme en droit. Amoureuse du patrimoine bâti et de l’horticulture, elle fonde tour à tour l’APMAQ en 1980 et la Société d’écologie et d’horticulture de Deux-Montagnes en 1985. À ses débuts, l’APMAQ avait pour but de permettre l’échange d’expériences entre propriétaires de maisons anciennes. Pendant huit ans, soit de 1980 à 1988, Thérèse Romer assume le rôle de secrétaire générale et de rédactrice en chef de La Lucarne, le bulletin d’information de l’Association. En 1990, elle se voit décerner par l’APMAQ le prix Robert-Lionel-Séguin pour son importante contribution à la mise sur pied d’une association vouée à la sauve-garde, la mise en valeur et l’entretien du patrimoine bâti du Québec. Thérèse Romer continue d’offrir gracieusement de son temps et de son énergie notamment à la création de la Fondation Maison et Jardins Chénier-Sauvé, une corporation consacrée à la conservation et à la mise en valeur de cette maison située en bordure de la rivière aux Chênes à Saint-Eustache et de ses jardins. En 2001, madame Romer reçoit le Pavot honorifique, une distinction remise par l’Association des petits jardins du Québec en reconnaissance de son action remarquable au sein des cercles horticoles. À titre de journaliste pigiste, elle collabore à plusieurs journaux et revues dont Quatre-temps, revue publiée par le Jardin botanique de Montréal. Thérèse Romer est également photographe.

Prix du mérite

Le Prix du mérite est le prédécesseur du prix Thérèse-Romer. L’APMAQ a remis entre 1990 et 2003, ce prix aux membres qui, au cours de l’année, ont fourni un effort tout particulier pour la sauvegarde ou la promotion du patrimoine bâti. Le prix du mérite de l’APMAQ a été remplacé par le prix Thérèse-Romer.

Liste des lauréats du Prix du mérite


© APMAQ. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.