A+ A-

Un haut lieu patrimonial accessible à tous

Il y a 375 ans cette année, trois Augustines quittèrent leur monastère en France pour débarquer à Québec afin d’y construire un hôpital en mesure de répondre aux besoins des autochtones et de quelque 300 colons français qui s’y étaient établis depuis l’arrivée de Champlain, en 1608.

Chambre des Augustines. Crédit : Monastère des Augustines.

Chambre des Augustines. Crédit : Monastère des Augustines.

Fondatrices de douze monastères-hôpitaux au Québec, les Augustines contribuèrent activement au fil des années à l’avancement de la science médicale et aux soins du corps – et de l’âme, ajoutait-on à l’époque – principalement en tant que propriétaires et gestionnaires d’hôpitaux, infirmières et apothicairesses. Elles participèrent ainsi à l’essor économique des régions où elles s’implantèrent avec dévouement et jouèrent un rôle majeur dans la vie de tous les Québécois, de tous âges et de toutes conditions, en leur prodiguant des soins de santé. En fait, les Augustines jetèrent les bases de notre système de santé au pays.

Conscientes du déclin de leurs effectifs au cours des dernières décennies, elles décidèrent de léguer à la population du Québec un patrimoine matériel, immatériel et mémoriel d’une valeur inestimable, en confiant à une Fiducie sans but lucratif la propriété de l’un des plus anciens monastères en Amérique, au nord du Mexique (1695), de même que les biens meubles, archives, œuvres d’art et artéfacts de leurs douze monastères-hôpitaux, afin de rendre ce riche héritage accessible à tous.

Un des plus imposants projets de restauration patrimoniale au pays est donc en cours au monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, dans le Vieux-Québec. Plus de 39 millions de dollars, provenant des trois niveaux de gouvernement et des Augustines, y sont consacrés, pour réhabiliter et mettre à niveau le bâtiment, afin de rendre l’édifice et ses collections accessibles au grand public.

Crédit: Monastère des Augustines.

Crédit: Monastère des Augustines.

Dès la mi-année 2015, des gens d’ici et du monde entier pourront accéder à ce lieu exceptionnel, visiter le Musée et consulter les archives uniques, qui retraceront, à travers la vie et l’œuvre des Augustines, l’histoire du Québec, de la Nouvelle-France à aujourd’hui. Des concerts et autres évènements culturels d’importance s’y dérouleront régulièrement, tant à la chapelle, dans le chœur, que dans les voûtes anciennes. Les visiteurs pourront aussi séjourner au monastère, afin d’y vivre un hébergement d’expérience dans les cellules restaurées des religieuses ou dans des chambres contemporaines. Ils pourront ainsi profiter de services centrés sur une programmation de santé globale et holistique, actualisant, dans un contexte contemporain, la mission santé des Augustines.

Enfin, les visiteurs intéressés pourront aussi accéder au Centre de découverte dédié à Catherine de Saint-Augustin, une Augustine arrivée en Nouvelle-France en 1648, aujourd’hui béatifiée, qui aura fortement marqué l’histoire de sa communauté.

Perpétuer la mémoire des Augustines commande aussi d’y poursuivre, en plus des dimensions culturelles et de santé, une mission sociale. Ainsi, plusieurs programmes seront offerts au monastère afin de procurer répit et soutien aux proches aidants, accompagnateurs de malades, soignants et bénévoles du secteur de la santé. Ces programmes permettront également à des clientèles moins favorisées d’avoir accès à la culture et au patrimoine des Augustines.

Les visiteurs auront également le privilège de côtoyer, à l’occasion, les Augustines encore parmi nous, la communauté occupant toujours le pavillon contemporain (l’aile St-Augustin) et nous laissant profiter des ailes anciennes complètement restaurées, d’où l’expression consacrée de Lieu de mémoire habité du projet. N’hésitez pas à les saluer.

Le monastère des Augustines… une aventure en soi, résume bien ce que vous allez y vivre.

Vous pouvez même réserver votre séjour dès maintenant en consultant le site monastere.ca ou, pour le volet social, le site augustines.ca

 

4-LogoAugustine

Par Marcel Barthe, président du Conseil de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines

 

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.