A+ A-

Restauration

Groupe-conseil

Il existe à l’APMAQ un groupe-conseil composé de membres de l’Association, susceptible d’être consulté et de fournir, au besoin, des avis ou des opinions.

Ce groupe-conseil peut être rejoint en communiquant avec Sophie Martin qui en assure la coordination. Il s’agit d’un groupe de membres expérimentés dans le domaine diversifié de la restauration. Ils sont là pour venir en aide et « donner un coup de pouce » aux membres. Le Groupe-conseil reçoit des questions sur les fondations, les types de mortier, les toitures, l’isolation, les finitions…

Pour poser votre question au Groupe-conseil, prenez au moins deux photos (une pour illustrer le problème et une deuxième pour montrer le style de votre maison), puis envoyez votre question et les photos par courriel: programmation@maisons-anciennes.qc.ca.

Nous serions par ailleurs heureux d’accueillir d’autres bénévoles férus d’expérience et d’informations techniques sur le patrimoine bâti. Veuillez communiquer avec Sophie Martin (450 661-6000).

Outils pour la restauration

Si l’on s’engage dans une opération de restauration d’envergure, il est important de consulter des artisans compétents et d’être au courant des étapes à suivre dans la poursuite d’un travail aussi exigeant qu’une restauration de bâtiment ancien. L’APMAQ a déjà publié un guide, le Guide-ressource, décrivant les étapes d’une opération de restauration. On peut ainsi prendre connaissance d’une démarche de restauration en consultant le Guide-ressource en question. Procurez-vous le au secrétariat de l’Association.

Cet outil vous apprendra l’essentiel de ce qu’il faut savoir si votre propriété ancestrale a besoin de travaux de restauration.

À l’occasion, nous publierons des textes, des fiches ou des vidéos sur des expériences de restauration. On peut d’ailleurs en avoir une idée en consultant la rubrique Récits de restauration sur le site.

Plusieurs organismes offrent aussi de la documentation en ligne pour la restauration, voici des liens :

Artisans et métiers traditionnels

Entretien, restauration et rénovation dans le domaine patrimonial s’appuient sur des connaissances, des savoir-faire et l’application de techniques spécialisées.

Il appartient à l’APMAQ, dans la mesure de ses moyens, de mettre en valeur ce type d’artisans et d’entreprises spécialisées. Un effort de promotion en ce sens a déjà été fait dans le passé.

À ce sujet, les articles et les pages publicitaires de La Lucarne demeurent toujours une bonne source d’information. De plus, l’APMAQ organise toujours en cours d’année des ateliers de formation sur les techniques anciennes de restauration.

L’APMAQ entretient également des liens de collaboration avec une association qui se préoccupe spécifiquement de cette question : le Conseil des métiers d’art du Québec.

Sa mission est de regrouper, représenter et soutenir la pratique des artisans en métiers d’art du Québec. Dans le but de créer un réseau de professionnels reconnus tant en création que dans les métiers traditionnels, le CMAQ a identifié plus de 500 artistes, artisans et entreprises qui oeuvrent de façon plus ou moins importante dans ce secteur d’intervention. Depuis l’automne 2012, le Conseil des métiers d’art a mis en oeuvre les différentes étapes pour permettre la reconnaissance professionnelle des artisans du secteur des métiers d’art liés à l’architecture et au bâtiment. Tous les artistes, artisans et entreprises identifiées ont été invités à faire évaluer leur production afin « qu’elle soit reconnue métier d’art ». Ils seront inscrits à la première édition du Répertoire des artistes et artisans professionnels en métier d’art liés à l’architecture et au bâtiment. Pour en savoir davantage, visitez le site internet du CMAQ metiersdart.ca ou le site de France Girard au france.girard@metiersdart.ca

Ressources en région

Plusieurs municipalités et municipalités régionales de comtés (MRC) sont passées à l’action dans la préservation et la mise en valeur de leur patrimoine.

Elles ont développé des politiques de protection et une réglementation appropriée. Bon nombre d’entre elles diffusent une information significative sur leur site internet. Il est facile d’y accéder, car les informations sont publiques.

En ce moment, nous pensons aux MRC de la région Chaudière-Appalaches, de la Côte-de-Beaupré de même qu’à Victoriaville. Ces communautés disposent de sites web fort bien documentés. Il y en a beaucoup d’autres. À titre d’exemples, nous nous attardons sur les sites suivants :

  • Le site de la Ville de Québec

L’un des membres du Groupe conseil de l’APMAQ suggère fortement de se documenter à même les Fiches de la Ville de Québec. Si l’on va sur le site de la ville, on trouve des Guides de mise en valeur des arrondissements patrimoniaux de même que des quartiers centraux. On y trouve également une séries de Guides techniques portant sur : les fondations, les toitures, les fenêtres à battants ou à guillotine, la maçonnerie, les portes, les foyers, les plâtres, les planchers et l’isolation. Une véritable mine d’or. Voir :

Autre guide très important, publié en 2007 : « Bien restaurer et aménager sa maison ancienne ». Ce guide, de 50 pages, a été édité par la MRC du Haut-Saint-François. Il s’agit d’un guide lié à une campagne de sensibilisation au patrimoine tant bâti que paysager de la région. On y décrit le patrimoine du Haut-Saint-François.

Puis, le plus remarquable, on y présente les différents styles et familles de maisons anciennes, avec photos et de très beaux dessins. En second lieu, on fournit un guide pratique de préservation et de rénovation des maisons anciennes. Il y est question également de composantes, de plan de valorisation des maisons, d’insertion de bâtiments nouveaux au milieu de maisons ancestrales. On termine par un chapitre sur l’aménagement paysager. Un guide magnifique, bien présenté. Une merveilleuse initiation à l’architecture des maisons et édifices ancestraux.

Ce site est très bien fait. Les informations fournies sont d’une belle clarté. On y apprend des choses sur les termes comme restauration, rénovation, patrimoine, etc. On découvre les styles de maisons depuis le régime français et des conseils sont dispensés aux propriétaires de maisons anciennes. Cliquez ici : Culture et Patrimoine Deschambault-Grondines

  • Le site de Saint-Antoine-sur-Richelieu

Ce site met en évidence deux parcours patrimoniaux sur le site du village de Saint-Antoine-sur-Richelieu : celui du village et celui de la campagne. Trente-six maisons recensées, un bon nombre de monuments et sites.

Vous trouvez là un aperçu des magnifiques maisons de cet ensemble villageois qui, au cours des ans, a été complètement transformé. Vous ressentirez l’envie d’aller parcourir les rues de cette municipalité sur le bord de la magnifique rivière Richelieu, située en face d’un autre village bien connu celui-là des Patriotes : Saint-Denis « près des grands bois ». Cliquez ici: Trésors du patrimoine de Saint-Antoine-sur-Richelieu.

  • Le site de la MRC de L’Assomption

Maintenant, un autre site mérite le détour : celui de la MRC de L’Assomption. Un véritable « coffre à outils ».

Il comprend une section sur les époques et les styles de maisons anciennes, accompagnés de photos prises dans différents villages ainsi que des notes à caractère historique.

Il fait connaitre les ressources de la région dans le domaine patrimonial. On identifie des « opérations » patrimoniales réussies dans plusieurs municipalités du Québec.

On y trouve beaucoup d’information sur des interventions réussies, menées par des MRC dont Rivière-du Loup, Lévis, Saguenay, Chambly, Montréal, Coaticook, pour n’en nommer que quelques-unes. Une véritable mine, pleine d’informations savantes et bien présentées.

Il reste à savoir comment ça se passe sur le terrain. Car, il y a quelquefois une distance entre l’écrit et la réalité. On consulte ce merveilleux « coffre à outils » en cliquant ici : www.mrclassomption.qc.ca. Puis, on clique sur l’onglet «Services de la MRC», puis sur «Culture et patrimoine». Puis sur « Histoire et patrimoine ». Enfin apparaît «Coffre à outils du patrimoine bâti». C’est compliqué. Mais, ça vaut la peine.


© APMAQ 2016. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer la source.