A+ A-

Interventions en sauvegarde

Requiem pour une grange. Crédit : Arthur Plumpton

Requiem pour une grange. Crédit : Arthur Plumpton

Les membres de l’APMAQ sont souvent témoins de destruction de maisons anciennes. Le dernier exemple en date est la démolition de la maison Redpath. C’est pour éviter ce genre de situation que l’APMAQ a mis sur pied un Comité de sauvegarde qui vise à protéger le patrimoine bâti. L’approche de ce comité est  d’attirer l’attention sur la valeur patrimoniale d’un bâtiment ancien avant que le permis de démolition ne soit émis. Nous avons besoin de votre appui.

Si vous êtes témoin d’un bâtiment patrimonial en péril dans votre voisinage, veuillez nous en informer!

Avec votre aide, nous allons préparer une liste du patrimoine menacé sur le territoire du Québec afin de sensibiliser l’opinion publique.

Écrivez à Sophie Martin: programmation@maisons-anciennes.qc.ca.


Petit guide à l’intention des citoyens et citoyennes
qui sont préoccupés du sort d’un bâtiment ancien

Prenant conscience qu’un édifice ancien est abandonné, délaissé, squatté ou en mauvais état, que faire ?

Guide : Auto-défense en patrimoinePar où commencer ?

Autant pour comprendre son importance que pour pouvoir défendre son existence, il faut d’abord le documenter.

Il existe différents critères qui, en architecture, aident à déceler la valeur réelle d’un bâtiment, au-delà de l’aspect d’attachement « de cœur » que nous pouvons lui donner dans un premier temps.

La valeur historique du bâtiment ou du lieu

De quand date la construction du bâtiment ? Qui l’a construit? Qui l’a habité ? (Prendre contact avec votre municipalité, votre MRC, le département d’urbanisme, une Société d’histoire ou un Centre d’archives agréé pour connaître le numéro de cadastre actuel et d’autres informations).

L’architecture

Son architecture est-elle le reflet d’une évolution particulière d’un secteur, représente t-elle les façons de faire des premiers habitants d’un village ou d’une ville ? Fait-elle partie des bâtiments « types », par exemple une ancienne ferme, un ancien moulin, etc. ?

L’unicité

Cette maison, ce bâtiment, est-il, d’une certaine façon, unique? A-t-il marqué l’histoire du lieu? Témoigne-t-il d’une époque d’une façon marquante? L’endroit a-t-il été un témoin important dans l’histoire locale ou régionale?

La conservation et la localisation

À qui appartient aujourd’hui le bâtiment? Qu’a t-on l’intention d’en faire? Est-il zoné résidentiel ou commercial ? Fait-il partie d’un ensemble protégé par la Loi sur le patrimoine culturel ?

Pouvez-vous prendre des photographies sous tous les angles de l’édifice, à l’intérieur et à l’extérieur, tout en restant sur la voie publique? (à moins que vous n’ayez l’accord du propriétaire).

Autre élément très important : La sensibilisation. Ce sont d’abord les citoyens et citoyennes de votre secteur qui doivent être convaincus de sauver un bâtiment quel qu’il soit. Et comme vous l’aurez documenté, vous pourrez apporter des arguments pour convaincre les autorités locales de le sauvegarder.

De plus, vous pourrez contacter avec profit les journaux locaux et régionaux et les réseaux sociaux.

Il peut s’avérer un atout majeur de trouver une vocation au lieu en question. Un comité pourra être formé. On aura intérêt à prendre l’avis de divers experts en patrimoine, en architecture et  en environnement. Certains spécialistes, surtout s’ils oeuvrent dans votre région, peuvent s’avérer fort utiles.

Téléchargez (et imprimez) le Guide – Auto-défense en patrimoine.

Écrivez au Comité de sauvegarde de l’APMAQ: programmation@maisons-anciennes.qc.ca.


© APMAQ 2016. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.