A+ A-

Capsule d’assurance : Comment lire sa police d’assurance

CAPSULE D’ASSURANCE :
Comment lire sa police d’assurance
L’équipe de Lussier Dale Parizeau

Il y a plus intéressant à lire qu’une police d’assurance… mais il faut quand même prendre le temps de la consulter plutôt que de la classer sur réception et attendre celle de l’année prochaine.

Voici quelques conseils à suivre et des gestes à adopter quand vous recevez votre police d’assurance habitation.

Conditions particulières

Il n’est pas nécessaire d’explorer le libellé au complet. En effet, vous retrouverez dans votre assurance des chapitres consacrés aux définitions, aux garanties, aux exclusions, aux limitations, aux frais de subsistance et aux dispositions légales. Il faut plutôt réviser la ou les pages frontispices qu’on appelle Conditions particulières où on indique votre nom, votre adresse et les caractéristiques de la protection qui sont propres à votre maison. Il vous appartient de faire corriger toute erreur ou de communiquer avec votre représentant s’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas.

Comparaison

Vous comparez ensuite les montants, les garanties et les avenants qui y sont décrits avec ceux indiqués à votre police de l’année précédente en tenant compte, bien entendu, de ce que vous avez demandé de modifier. Par exemple : vous avez ajouté la protection refoulement des égouts et augmenté votre franchise de 1 000 $ à 2 500 $ ; assurez-vous que c’est bien indiqué dans les Conditions particulières.

Montants d’assurance

L’aspect le plus important de votre police ou du moins, celui qui aurait le plus d’impact en cas d’erreur, est le montant d’assurance sur le bâtiment. Vous devez habituellement être assuré pour 100 % de la valeur de reconstruction.

Le montant est établi par vous et par votre courtier suite à un calcul du coût de reconstruction fait à partir d’un logiciel reconnu par les assureurs. Vous pouvez aussi faire appel à des évaluateurs agréés pour obtenir une évaluation professionnelle qui vous aidera à établir le montant du coût de reconstruction.

À défaut de respecter le montant établi, vous devrez faire face aux conséquences désastreuses de la sous-assurance.

Vous pouvez discuter avec vos voisins du montant qu’ils ont souscrit mais méfiez-vous de ceux qui paient beaucoup moins cher que vous et qui font des économies à courte vue en réduisant leur montant d’assurance.

Autres besoins

Une révision rapide des conditions particulières devrait vous permettre de confirmer les protections que vous pensez détenir : franchise, garantie tous risques, valeur à neuf, etc. S’il n’y en est pas fait mention, vous pouvez chercher plus loin dans le contrat ou communiquer avec votre courtier pour vous assurer que tout est conforme à vos besoins.

Exclusions et limitations

Il est vraiment important de consulter les exclusions de garanties. Vérifiez également les limitations diverses, et si nécessaire, faites augmenter les plafonds par avenant.

Pour toute question, n’hésitez pas à faire appel à votre courtier !


Article tiré de La Lucarne – Printemps 2019 (Vol XL, numéro 2).

© APMAQ 2019. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.