A+ A-

Le parc maritime de Saint-Laurent

Là où l’insularité prend tout son sens

Le parc maritime de Saint-Laurent : Là où l’insularité prend tout son sens Sylviane Pilote, directrice générale du Parc maritime de Saint-Laurent En 1908, Philéas Fillion achète un terrain à Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans pour y entretenir et y réparer des embarcations. Son fils Ovide y démarre ensuite le Bassin de radoub de Saint-Laurent... Voir l'article


Vous devez être membre pour lire la suite.

Connectez-vous Devenez membre

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.