A+ A-

2017 – L’APMAQ honore les défenseurs du patrimoine

L’APMAQ honore les défenseurs du patrimoine

Les Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec honorent chaque année des personnes s’étant illustrées dans le domaine de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine bâti et de son environnement. L’Association félicite chaleureusement Yves Laframboise, lauréat du prix Robert-Lionel-Séguin ainsi que Pascal Rochon et Nathalie Perreault, lauréats du prix Thérèse-Romer.

Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis, remet le prix Robert-Lionel-Séguin à Yves Laframboise. Crédit photo : Jerry Roy.

Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis, remet le prix Robert-Lionel-Séguin à Yves Laframboise. Crédit photo : Jerry Roy.

PRIX ROBERT-LIONEL-SÉGUIN : YVES LAFRAMBOISE
Une référence en matière de patrimoine au Québec

Depuis plus de 40 ans, le nom d’Yves Laframboise est associé à la conservation du patrimoine, à sa promotion et à sa mise en valeur. Cet ethno-historien et historien de l’architecture est reconnu pour sa contribution exceptionnelle à l’éducation populaire sur la maison ancienne québécoise et pour ses nombreuses publications et films documentaires sur le sujet.

M. Laframboise a su diffuser et vulgariser, pour la population en général, ses connaissances approfondies de notre patrimoine. L’une de ses contributions les plus significatives est contenue dans la série de livres qu’il a publiés aux Éditions de l’Homme et qui sont le fruit d’un travail de recherche et de terrain remarquable tant par son abondance que par sa qualité. Ses textes, dessins et photos reflètent non seulement une grande connaissance mais aussi un amour profond de notre patrimoine immobilier.

Cet incontournable du patrimoine québécois est aussi reconnu pour son action dans la protection et la mise en valeur des beaux villages du Québec et pour ses nombreuses activités hautement professionnelles en matière d’inventaire et de recherche en patrimoine national. Il réalisa des dizaines de mandats pour des villes et municipalités, allant des inventaires et des analyse architecturales, aux analyses de potentiel archéologique en passant par la production de plans directeurs de mise en valeur. M. Laframboise a été membre fondateur de l’Association des plus beaux villages du Québec en 1988 et y agit encore aujourd’hui à titre d’expert-conseil.

L'APMAQ remet le Prix Thérèse-Romer 2017 à Pascal Rochon et Nathalie Perreault. Crédit photo : Clément Locat.

L’APMAQ remet le Prix Thérèse-Romer 2017 à Pascal Rochon et Nathalie Perreault. Crédit photo : Clément Locat.

PRIX THÉRÈSE ROMER : PASCAL ROCHON ET NATHALIE PERREAULT
Maison Lachapelle à Saint-Esprit

Cette maison en briques de style Queen Ann a été construite entre 1896 et 1909 par Avila Jeannot dit Lachapelle, boulanger de profession. Cette demeure bourgeoise fait partie d’un ensemble de maisons de briques construites à l’époque victorienne. Contrairement aux villages avoisinants organisés de façon rectiligne, Saint-Esprit s’est consolidé sous la forme d’un bourg français.

La maison Lachapelle a connu plusieurs modifications au fil des années et l’objectif de restauration a toujours été de respecter son état tel qu’il était en 1900. Devenus propriétaires en 2012, M. Rochon et Mme Perreault ont conservé l’ensemble des éléments architecturaux d’origine encore présents et ils ont su retrouver les couleurs d’époque.
Les rénovations se sont étalées sur plusieurs années et ont touché l’ensemble du bâtiment. L’enveloppe extérieure a été restaurée, notamment la fondation, les briques, les boiseries et les galeries. Les espaces intérieurs furent ensuite rénovés; bien qu’entièrement refaite, la cuisine a un cachet ancestral.

La restauration de la maison Lachapelle est due à l’initiative de personnes qui ont à cœur la sauvegarde du patrimoine bâti; elle a eu un effet bénéfique sur son environnement immédiat et au-delà. – SM


Article tiré de La Lucarne hiver 2017-2018 (Vol XXXIX, numéro 1).

© APMAQ 2017. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.

Infolettre

L'infolettre, uniquement en version électronique, est publiée quatre fois l'an généralement entre deux publications de la revue La Lucarne. C'est un moyen de communication rapide et efficace permettant d'être au courant des activités, des événements majeurs et des primeurs de l'APMAQ.