Site patrimonial du village de Bourlamaque

Interventions en sauvegarde Retour à toutes les catégories


Site patrimonial du village de Bourlamaque

 
 

Intervention du comité de sauvegarde en collaboration avec le comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec

Site patrimonial du village de Bourlamaque

Le comité de sauvegarde a été contacté par un artisan spécialisé en construction et restauration de maisons de bois rond en 2018 concernant le site patrimonial de Bourlamaque à Val d’Or. Rappelons que ce site a été classé en 1979 par le Ministère de la Culture et des communications (MCC). La responsabilité du site a été remise à la municipalité de Val d’Or en 2012 et depuis lors, le MCC a fourni des budgets d’aide à la restauration de façon ponctuelle.

Ce site renferme plus de 70 maisons de bois rond construites en 1935, lors de l’ouverture de la mine Lamaque, en plus de quelques bâtiments de service plus durables. Il s’agit d’un ensemble dont la qualité de l’état de conservation, étant donné la fragilité de ce patrimoine, relève du miracle.
L’artisan à l’origine de cette démarche a vécu beaucoup de problèmes dans ses relations avec les services d’urbanisme de la ville pour des travaux sur sa propre maison et des maisons qu’il restaurait, et cela par méconnaissance de la part des services municipaux plutôt que de mauvaise volonté. Ses tentatives d’obtenir des services de la part du bureau régional et du bureau national du MCC sont restées lettre morte.

Donc les besoins d’information, de compréhension de part et d’autre et de conciliation étaient énormes. M. Clément Locat, du comité de sauvegarde, a référé cet artisan à Marie-Josée Deschênes, architecte spécialisée en bâti ancien, pour des aspects plus techniques. Suite à de nombreux échanges, le comité des citoyens a invité Mme Deschênes et M. Locat à visiter Bourlamaque.  Ils les ont généreusement accueillis le 28 juillet 2021.

Une tournée du village eu lieu pour constater l’état des maisons, les problèmes particuliers rencontrés par les propriétaires et des besoins d’entretien tant préventif que curatif. M. Sébastien Lafontaine, artisan, les membres du comité de citoyens du village et la conseillère municipale du quartier ont été rencontré pour discuter des difficultés vécues dans la gestion du site, des pratiques à modifier, de l’adaptation nécessaire de certaines règles et des ressources et interventions requises dans le respect du caractère du site.

Marie-Josée Deschênes a par la suite rencontré le directeur municipal avec la conseillère du quartier pour échanger sur le dossier avant de revenir rencontrer le comité de citoyens en plus de quelques résidents pour faire le tour du sujet. Tous ces intervenants étaient très satisfaits des échanges et considèrent qu’il s’agit d’un nouveau départ pour la gestion plus efficace du site. Marie-Josée Deschênes soumettra un rapport de visite et poursuivra son implication à distance auprès de différents intervenants.

L’APMAQ souhaite maintenir sa collaboration avec le comité de citoyens de Bourlamaque pour mettre en valeur ce patrimoine résidentiel représentant un développement de ville de compagnie unique au Québec. Le prochain numéro de La Lucarne publiera un article complet sur le sujet.

Pour plus d’information sur le Village minier de Bourlamaque :

 

 


Retour à toutes les catégories


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.