Contactez-nous!





Maison en quête de destin

1 juin 2020

On sait quel grand collectionneur a été Robert-Lionel Séguin. Il aurait rassemblé au cours de sa vie 35 000 objets tous évoquant la vie quotidienne de nos ancêtres. C’est donc sans grande surprise que l’APMAQ a appris, il y a peu, qu’il avait acquis une maison de colonisation et l’avait réinstallée à Rigaud afin de la sauvegarder. Il s’agit d’une maison construite, dans cette région, vers 1850 et longtemps habitée par la famille Hayes. Or, l’avenir de cette maison est incertain. C’est dans un souci de sauvegarde patrimoniale que les propriétaires se sont adressés à l’APMAQ avec le projet de céder la maison à un particulier ou à une entité publique qui saura la préserver et la mettre en valeur.

L’édification de ces petites maisons s’est poursuivie jusque dans la deuxième moitié du XIXe siècle. L’augmentation des surfaces cultivées et une certaine aisance ont permis la construction de résidences au goût du jour, plus grandes et mieux éclairées; il n’était pas rare, alors, que la maison initiale soit rattachée à la nouvelle résidence comme cuisine d’été.


Vous devez être membre pour lire la suite.

  Devenez membre


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.