Coup dur pour les maisons anciennes : Retrait des assureurs dans le dossier Héritas

5 décembre 2020

Il y aura bientôt sept ans, l’APMAQ et le cabinet d’assurances et de services financiers DALE PARIZEAU MORRIS MACKENZIE, lançait le programme d’assurance HÉRITAS, longuement attendu par les quelques 300 000 propriétaires de maisons anciennes du Québec. Ce service unique dans le domaine des assurances de l’habitation s’adressait entre autres :

– aux maisons construites avant 1940 ;
– aux maisons situées dans un lieu patrimonial désigné ;
– aux besoins particuliers de celles-ci quant à leur caractère historique, architectural, patrimonial ou culturel.

Or, en juillet dernier l’assureur APRIL a mis fin à ce programme laissant un vide dans ce secteur du marché immobilier. Soulignons que ce retrait n’est pas unique au programme HÉRITAS. Par exemple, nous entendions récemment les voix d’entrepreneurs agricoles qui se retrouvent dans des situations semblables/similaires. Les assureurs évoquent les défis reliés entre autres aux changements climatiques qui les obligent à revoir leurs plans d’affaires.

Pourtant, assurer sa maison ne devrait pas être un privilège mais un besoin essentiel surtout lorsque celle-ci contribue au patrimoine québécois.

En tant que société, non seulement faisons-nous face à un nombre trop élevé de maisons qui subissent le choc du pic du démolisseur, mais voilà que des propriétaires d’une parcelle de ce patrimoine québécois perdent l’accès à un outil essentiel à la protection de leur bien. Par conséquent, cette perte ajoute à la précarité de ce bien collectif.

L’APMAQ n’a d’autres solutions que de s’investir à nouveau dans ce dossier. Des conversations avec des entreprises du secteur des assurances sont en cours pour redémarrer un nouveau programme.

À la lumière de nos expériences récentes, nous souhaitons bonifier ce programme d’assurance en fonction des particularités, des besoins et des exigences du marché québécois. Un dossier à suivre.

Claire Pageau


Article tiré de La Lucarne – Hiver 2020-21 (Vol XLII, numéro 1).

© APMAQ 2020. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.


  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.