Rejointoyer ou démonter/remonter un parement de maçonnerie

6 septembre 2021

Pierre Lacroix

Ingénieur, M. Ing. en matériaux, fils d’un briqueteur-maçon et membre du Groupe-conseil avec la collaboration de : Paul-Francis Jacques, Ghislain Gazaille-Lacroix et Jérémie Bélisle, relèves en maçonnerie, Louise Renaud.

Cet article traite du choix de rejointoyer ou de démonter puis remonter un parement de maçonnerie de briques cuites d’argile ou de schiste. Ne sont pas considérés dans cet article, les murs pleins en maçonnerie généralement constitués de trois rangs de briques avec des éléments en boutisse à tous les 5 - 6 rangs, ni les maçonneries de pierres brutes ou taillées. Le parement de briques est relié à la structure du bâtiment par des connecteurs, des ancrages ou des crampons. Ces connecteurs peuvent être constitués de clous (90 – 125 mm de longueur), de feuillards ou d’attaches métalliques diverses.

 


Vous devez être membre pour lire la suite.

  Devenez membre



  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.