Mot du président

23 février 2022

Louis Tremblay

Rendons-leur hommage !

À la fin de chaque année, les différents médias d’information nous rappellent le décès survenu au cours de l’année de nombreuses personnes marquantes associées au milieu culturel et artistique : cinéma, théâtre, journalisme, mode, musique et chanson ; ainsi que des élus politiques, hommes et femmes d’État. Ce sont là des personnages dont la présence, les initiatives et les réalisations nous ont touchés et ont compté pour nous tous. Ils ont, parfois, suscité en nous de grandes émotions.


Dans le monde du patrimoine bâti, vous aurez sûrement remarqué que, chaque année, notre environnement est affecté par des pertes considérables dues à la destruction de bâtiments anciens de qualité, traces de notre patrimoine qui ont eu, dans bien des cas, une influence importante et positive sur notre environnement immédiat.

L’urbaniste Guillaume Saint-Jean a dressé une liste non exhaustive de 82 de ces « grands disparus », comme il le fait depuis quatre ans sur sa page Facebook intitulée « L’évolution du patrimoine bâti et des paysages au Québec ». Des édifices religieux ou résidentiels, en passant par des bâtiments industriels jusqu’aux ponts couverts, l’urbaniste dresse un inventaire des immeubles malheureusement disparus dont il aurait été possible, dans bien des cas, d’assurer la survie avec un minimum de volonté.

Notre Association n’a pas toujours la possibilité de prévenir ces destructions, bien qu’elle réagisse promptement par l’entremise de son Comité de sauvegarde quand la menace de disparition de maisons anciennes est portée à son attention. Toutefois, par son Comité des prix, elle contribue autrement à la préservation et à la mise en valeur de nos belles maisons.

C’est ainsi que le prix Thérèse-Romer, du nom de la fondatrice de l’APMAQ, a été créé en 2005 dans le but de reconnaître la contribution des membres de l’APMAQ à la conservation (entretien, restauration et mise en valeur) d’une maison ancienne. Par cette reconnaissance, l’APMAQ souhaite, en outre, féliciter les propriétaires, sensibiliser le public aux qualités de nos anciennes maisons et, surtout, à la nécessité de les entretenir et de les maintenir « en vie » plutôt que de les abandonner.

Je profite donc de cette occasion pour vous inviter, membres propriétaires d’une maison ancienne à laquelle vous avez consacré temps, argent et amour, à visiter notre site Internet et à remplir le formulaire de mise en candidature au prix Thérèse-Romer 2022. Le succès de vos efforts pourrait un jour figurer sur notre liste de « grandes sauvegardées ». Qui sait ?


Article tiré de La Lucarne – Printemps 2022 (Vol XLIII, numéro 2).

© APMAQ 2022. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.


  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.