Contactez-nous!





Mot du président

4 mars 2020

Parlez à vos élus municipaux

En décembre dernier, deux nouvelles touchant la préservation de notre patrimoine ont été annoncées ; je profite de ce numéro pour vous en décrire les grandes lignes.

La ministre de la Culture des Communications, madame Nathalie Roy, ainsi que sa collègue du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, madame Andrée Laforest, annonçaient l’instau­ration d’un programme d’aide aux municipalités visant à soutenir ces dernières dans la préservation de leur patrimoine bâti. Cette aide financière sera accordée aux municipalités et sera ensuite re­distribuée aux propriétaires qui se qualifieront selon les modalités établies par chacune des municipalités.

Pour être admissible à la subvention, la propriété visée devra faire partie d’un inventaire de maisons dont la préservation aura été considérée comme très importante. Sans aller dans le détail de tous les volets du programme, la subvention peut couvrir jusqu’à 70 % des coûts de restauration engagés par le propriétaire d’une maison, subvention déboursée à part égale par le ministère et par la municipalité. Intéressant mais encore faut-il que les municipali­tés adhèrent à ce programme et soient prêtes à débourser l’équi­valent de ce que le ministère offrira pour chacun des projets au­torisés. Une évidence pour certaines municipalités mais pas pour d’autres…

Alors, que vous soyez ami ou propriétaire d’une maison ancienne, je vous invite à prendre connaissance de ce programme sur le site du ministère de la Culture et des Communications (mcc.gouv.qc.ca/patrimoineimmobilier) et surtout à manifester votre intérêt auprès de vos élus ; nos belles maisons anciennes sont généralement des propriétés privées, c’est vrai, mais leur présence dans notre pay­sage constitue également un joyau collectif que chaque citoyen devrait avoir à cœur de préserver ; de là l’importance pour la mu­nicipalité de s’y investir. Je vous invite donc à manifester votre intérêt à vos élus afin que ce programme atteigne ses objectifs de préservation de notre patrimoine bâti.

Autre sujet, dans La Lucarne de l’été dernier (vol. XL :3), Andrée Bossé, membre de l’APMAQ, nous faisait état d’un projet contro­versé à l’Île d’Orléans, celui qui relatait l’implantation sur la pointe d’Argentenay d’un camping de luxe, le projet « Huttopia » ; fin 2019, on apprenait que l’entreprise avait décidé d’abandonner le projet, autre démonstration que c’est souvent quand les citoyens parlent qu’ils ont le plus de chance d’être entendus…

Alors, parlez à vos élus et bon printemps à vous tous !


Article tiré de La Lucarne – Printemps 2020 (Vol XLI, numéro 2).

© APMAQ 2020. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.


  Retour

Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.