Mot du président

13 décembre 2019

Mot du président – Louis Tremblay

Suite à l’assemblée générale annuelle d’octobre dernier, et comme à toutes les années d’ailleurs, un nouveau conseil d’administration a été nommé et c’est à moi, conseiller depuis un an, que revient le plaisir et la fonction de président pour le reste de la durée de mon mandat d’administrateur de notre belle association. J’essaierai de me de consacrer à cette tâche du mieux que je pourrai, mais il sera difficile de faire autant que ce qu’a fait notre président sortant au cours de son long mandat.

Louis Patenaude a présidé l’APMAQ pendant 11 ans. Je me permets de le remercier en votre nom pour toutes ces années de passion et de cœur qu’il a consacrées à servir la cause de la promotion et de la préservation de notre patrimoine bâti; notre association n’aurait pas la notoriété qu’elle a aujourd’hui sans les interventions judicieuses de Louis tout au long de ces années. Mais rassurons-nous, Louis reste membre du conseil et sera de bon conseil pour la suite; c’est du moins ce que je lui demande.

Bravo Louis et un immense merci pour ta passion et ton dévouement !

Je tiens également à remercier quatre autres membres qui quittent le conseil et qui ont également donné énormément de leur temps, de leur passion et qui ont partagé autant d’enthousiasme pour la cause: je parle de Marie-Lise Brunel, de Monique Lamothe et de Carole Doucet. Immense merci à vous mesdames! Toutes vos actions ont été grandement utiles et appréciées. Il en est de même pour cette quatrième personne pour laquelle on doit avoir une pensée toute particulière; notre chère Barbara-Todd-Simard est malheureusement disparue trop brusquement quelques jours seulement avant notre assemblée générale annuelle.

Dans ce numéro, vous trouverez également des articles signés d’auteurs que vous connaissez déjà : Pierre Bleau dont on a lu un article dans le dernier numéro nous revient avec d’autres conseils, cette-fois-ci, en rapport avec une console et Louis Patenaude nous entretiendra du travail de la forge de M. Jean Lefebvre dont on connaît le heurtoir remis aux lauréats du Prix Robert-Lionel-Séguin. Retour aussi sur les dernières visites de l’année, celle de Lotbinière et de Saint-Nicolas.

Autre nouveau collaborateur qui initie une chronique sur sa passion, sa maison du village de Calixa-Lavallée en Montérégie, monsieur Jean-Robert Grenier. Aussi, un mot sur la démarche de Luc Charron dont on a annoncé la publication de l’ouvrage, D’Acadiens à Dionysiens, l’année dernière.

La collaboration et l’implication des gens, si minime soit-elle, est la clé de la vitalité d’un organisme comme l’APMAQ; si vous ou de vos proches avez une expertise dans quelque domaine que ce soit, construction, aspect juridique, histoire, comptabilité… et que vous êtes disposé à offrir quelques heures de votre temps, faites-nous le savoir ; nous avons souvent besoin de bons conseils!

Je termine cette première intervention en souhaitant à vous tous et toutes et au nom des membres du conseil d’administration une nouvelle année 2020 remplie de belles découvertes.


Article tiré de La Lucarne – Hiver 2019-2020 (Vol XLI, numéro 1).

© APMAQ 2019. Tous droits réservés sur l’ensemble de cette page. On peut reproduire et citer de courts extraits du texte à la condition d’en indiquer l’auteur et la source, mais on doit adresser au secrétariat de l’APMAQ toute demande de reproduction de photos ou du texte intégral de cette page.


  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.