Le remplacement hâtif des composantes et l’impact des pratiques d’assurance sur l’intégrité patrimoniale

Le remplacement hâtif des composantes et l’impact des pratiques d’assurance sur l’intégrité patrimoniale

9 mai 2024

Patrick Toupin et Noémi Nadeau, membres du Comité des assurances de l’APMAQ

L’APMAQ maintient son engagement dans la recherche de solutions pérennes aux enjeux d’assurabilité des constructions anciennes. En effet, l’APMAQ s’engageait déjà dans ce dossier à la suite du dépôt, en 2004, d’un rapport réalisé par la Commission des biens culturels du Québec (l’ancêtre du Conseil du patrimoine culturel du Québec). Elle en assumera un certain leadership afin de répondre à l’une de ses conclusions : établir un rapprochement entre les intervenants en patrimoine bâti et l’industrie de l’assurance de dommages.


Vous devez être membre pour lire la suite.

  Devenez membre



  Retour

Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique de confidentialité.