Contactez-nous!




Nouvelles



Quartiers disparus

  1 avril 2015

Charlebois, C. & Linteau, P-A
Éditions Cardinal. (2014) 311 pages

Le Centre d’histoire de Montréal vient de remporter, en avril 2015, le prix d’excellence de l’Association des musées canadiens (AMP), catégorie recherche, pour le livre Quartiers disparus (2014). Cet ouvrage retrace l’histoire du Red Light, du Faubourg à m’lasse et de Goose Village (ou Victoria Town, situé à l’ouest vers le pont Victoria). Tous ces quartiers furent en partie ou totalement emportés dans la fièvre de modernisation qui frappa Montréal et le Québec de la fin des années 50 à la fin des années 60, époque dite de « la révolution tranquille ». 

Lire la suite

La Lucarne et le site web changent d’allure

  1 mars 2015

Comme vous venez de le constater en prenant connaissance de ce numéro, La Lucarne a franchi une nouvelle étape du moins pour ce qui est de sa présentation visuelle. En fouillant dans les archives de l’APMAQ, il est intéressant de voir les différents visages qu’a pris notre revue au cours des décennies. Chaque fois, elle tente de se mettre au goût du jour tout en demeurant ce qu’elle doit être, c’est-à-dire un recueil d’informations et de textes pertinents en ce qui touche le patrimoine. Certains de ces écrits émanent de personnes dont la compétence en matière de sauvegarde
est notoire alors que d’autres proviennent de passionnés qui, par intérêt personnel, ont acquis des connaissances précieuses qu’ils souhaitent partager avec nos lecteurs.

Lire la suite

Un haut lieu patrimonial accessible à tous

  1 mars 2015

Il y a 375 ans cette année, trois Augustines quittèrent leur monastère en France pour débarquer à Québec afin d’y construire un hôpital en mesure de répondre aux besoins des autochtones et de quelque 300 colons français qui s’y étaient établis depuis l’arrivée de Champlain, en 1608.

Lire la suite

Stéphan Perron : la passion de redonner vie à l’histoire

  1 mars 2015

Petit garçon, Stéphan Perron s’intéressait déjà aux vieilles choses, au désespoir de sa mère qui n’aspirait qu’à la modernité. « Cesse de vivre dans le passé! » lui sommait celle qui ne comprenait pas ce qui animait son fils. À 11 ans il dessinait sa première maison, à 21 ans il la construisait. Ce fut une maison d’époque dont il conçut le moindre détail, des moulures aux poteaux tournés, à la clôture de perches. Cette maison construite à Prévost existe toujours. Puis il retapa une maison en bois rond.

Lire la suite

Les rabots de bois, ces outils qu’employaient les artisans d’autrefois pour construire et embellir nos belles maisons

  1 mars 2015

Tout au long des 18e et 19e siècles, de même qu’au début du 20e siècle, les bâtisseurs et artisans, n’ayant pas accès à la machinerie d’aujourd’hui, n’avaient d’autre choix que de travailler le bois à la main. Ces gens du métier, en maniant leurs outils avec dextérité et compétence, nous ont légué un héritage inestimable : nos belles maisons solides décorées avec goût. Indispensables pour l’artisan du bois, ses rabots l’étaient, bien sûr; des outils simples constitués essentiellement d’un corps (fût) en bois traversé par une lame en métal (fer) et de son coin (en bois, pour fixer le fer dans le fût). Leur fonction principale était d’aplanir (rendre lisse) la surface du bois, mais ces outils existaient en différentes formes et grandeurs selon les travaux précis à être exécutés. 

Lire la suite

  
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43)

Retour
Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.