Nouvelles



Le numéro printemps 2020 de la Lucarne est maintenant disponible

  5 mars 2020

Le dernier numéro est maintenant disponible par notre site web à la rubrique « La Lucarne – Les 4 derniers numéros ». L’intégralité de ce numéro n’est accessible qu’aux membres et abonnés de l’APMAQ. Assurez-vous d’être bien connecté au site (connexion dans le menu de l’entête).

Lire la suite

Les premiers jours de ma pierre angulaire

  5 mars 2020

Le jeudi, 1er juillet 1976, accompagnés d’un soleil radieux, nous quittons notre 3 ½ face à l’Université de Montréal. Aujourd’hui, nous déménageons à Calixa-Lavallée. La nouvelle autoroute 30 sera terminée cet au­tomne, nous emprunterons donc les petits chemins de campagne pour nous y rendre. Toutes fenêtres ouvertes, notre Fiat 128 pleine à craquer, roule en direction de la maison du bonheur. Quatre amis entassés dans une vieille Ford Econoline nous suivent avec notre déménagement. Chemin faisant, aux abords de la route, poules, vaches et moutons en liberté animent les paysages verdoyants de notre nouvel environnement et… ça sent bon !

Lire la suite

La renaissance d’une maison d’ouvrier

  5 mars 2020

J’ai acheté le 1 rue Barras à Lévis en septembre 2006. J’avais alors 24 ans, des moyens limités, peu d’expérience en rénovation mais, puisque j’avais toujours voulu ha­biter une maison ancienne, elle était parfaite pour moi en dépit de ses défauts et de son mauvais état. Si le projet m’avait semblé facile, il aurait perdu tout intérêt pour moi. Il y a quelque chose d’émouvant à redonner vie à un bâtiment malmené et défiguré au cours des années.

Lire la suite

La maison de pierre à murs pignons découverts de nos campagnes

  5 mars 2020

Au début du 20e siècle, le professeur d’origine écossaise, Ramsay Traquair devient le nouveau titulaire de la Chaire d’architecture de l’université McGill. Inspiré par le mouvement Arts and Crafts, il s’intéresse dès son arrivée à l’architecture de la Nouvelle-France et entreprend de la documenter et de l’inventorier afin qu’elle serve de source d’inspiration aux futurs architectes. C’est dans ce cadre que le photographe Edgar Gariépy sillonne les cam­pagnes. 

Lire la suite

Une corniche qui pleurniche

  5 mars 2020

Suite de l’article « Tarabiscoter sur une console » paru dans le numéro précédent de la Lucarne. Cet article illustre les étapes de la restauration d’une corniche d’une maison ancienne.

Lire la suite

Les travaux de peinture

  5 mars 2020

Nous allons traiter dans les lignes qui suivent de la peinture des boiseries extérieures des mai­sons anciennes. Pour qui possède une maison dont le revêtement extérieur est entièrement de bois, la peinture est souvent un sujet préoccupant. Dans le cas des maisons de pierre, de brique ou de stuc, la surface des boiseries est beaucoup moins importante, se limitant à cer­tains éléments, telles les galeries, les corniches et les fenêtres qui sont toutefois très exposées aux intempéries. Il faut savoir qu’un entretien régulier préviendra les dommages et évitera des travaux longs et coûteux. Il faut aussi se rappeler que les boiseries d’origine d’une maison, que ce soient le revêtement ou les ouvertures, sont de qualité supérieure aux boiseries neuves ; il vaut donc la peine de bien les préserver. Jusqu’au début du 20e siècle, le bois de finition pro­venait d’arbres très âgés et ce bois était séché longuement à l’air libre, ce qui explique qu’on trouve des parements de bois et des fenêtres encore en bon état après 150 ans.

Lire la suite

  
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45)

Retour
Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.